:

02543

  M. Paul Lemaitre-Boutry dans son usine.    

 (photo n° 02543)
  

Madame Lemaitre-Duprez Elisabeth,

co-fondatrice de "La vie chez nous". 

 

Il m’était impossible de parler de la famille Lemaitre, sans évoquer la mémoire de Mme Veuve Edouard Lemaitre née Duprez Elisabeth.

 

Décédée à Roncq (Nord) le 2 février 2000 dans sa 95ème année, elle était la Belle-fille de Paul Lemaitre-Boutry ou «Monsieur Paul », lui-même fils, petit-fils et arrière petit-fils de trois maires successifs !

 

Madame Edouard Lemaitre-Duprez faisait partie de l’équipe qui a lancé le journal paroissial « La Vie Chez Nous », en 1948.

 

Elle était également aux débuts de l’Action Catholique, pour témoigner de sa foi dans son milieu à l’instar de l’Abbé Cardijn pour le monde ouvrier.

 

Témoin dans l’Eglise, elle était aussi témoin dans la ville. Conseillère municipale en 1943, elle participait activement à la commission des Affaires sociales, et à la commission de l’Hospice d’Halluin.

 

Cette pionnière s’est aussi investie dès 1945, comme assesseur au Tribunal d’enfants, aux côtés d’un juge.

 

En 1960, Elisabeth Duprez s’envole en Côte d’Ivoire. Ce n’était pas l’époque des voyages touristiques ! Parce que de nombreux liens d’amitié se sont renforcés là-bas, Edouard et Elisabeth Lemaitre ont accueilli Julienne, cette petite Africaine malade, pour la soigner à Halluin et à Berck.

 

Malheureusement Julienne est décédée à l’âge de 15 ans. Son époux M. Edouard Lemaitre est décédé en 1983 à l'âge de 80 ans. Ancien prisonnier de guerre, il était  Médaillé du Mérite National.

 

Ainsi Madame Lemaitre qui n’a pas eu d’enfants a fait vivre beaucoup d’enfants, beaucoup de jeunes, beaucoup de familles. Pour ses neveux, pour ses filleuls, pour ses amis, elle restera la « tante Zaza », gaie, courageuse, pleine d’humour et qui savait se rendre si proche de chacun. 

 

Madame Veuve Edouard Lemaitre Duprez était la dernière « mémoire vivante » de cette famille halluinoise qui administra la ville de septembre 1830 à mai 1900 soit 70 ans !

 

27/11/2010.

Commentaire : Daniel Delafosse