:

p1070121

Le temple olympique du Volley-Ball,

(Photo DD 12979  n° p1070121) 

p1070124 

aux Jeux Olympiques de Londres 2012.

(Photo DD13019  n° p1070124)

 

 img058

En Nationale, le Volley-Club Michelet :

dans la salle "Michel Bernard"  Halluin, en 1989.

(Photo Mairie DD 13120  n° Img058)

 

Deux Halluinois aux J.O. de Pékin 2008.

 

Agé de 51 ans en 2008, l’halluinois Patrick Deregnaucourt, l’ancien passeur du VC Michelet Halluin où il joua en N1B, se lança dans l’arbitrage en 1986 et obtint le grade d’international en 1997. Il est le seul français, parmi 22 arbitres venus du monde entier, à officier lors des compétitions de volley qui se déroulent aux J.O. de Pékin en 2008 . 

 

Comme il le confiait à la presse... s'il a conscience d'être particulièrement chanceux, il ne considère pas que sa nomination est un hasard. Pourtant, son discours est empreint d'humilité. "Être le meilleur en France ou au monde, ça ne veut pas dire grand-chose. Dans notre domaine, c'est dans la durée que nous sommes jugés. Il est aussi question, à notre niveau, de stabilité et de solidité. C'est là aussi que l'expérience internationale joue beaucoup ".  

 

Pour Patrick Deregnaucourt c’est également  une consécration sportive et le couronnement d’une carrière presque totalement vouée au volley-ball. Avec lui, et en l’absence de l’équipe de France, c'est aussi la reconnaissance du volley-ball régional et notamment  le volley-ball halluinois qui était présent dans le gymnase de l’Université polytechnique de la capitale chinoise.

 

img051

Patrick Deregnaucourt (n° 6) en Nationale 2

avec le Volley Club Michelet Halluin - 1988-89

en compagnie de Nicolas Henard, en visite,

champion olympique de voile à Séoul (à droite).

(Photo NE DD 13119  n° Img 051)

(...) Lire la suite... Cliquez ci-dessous.

 

 
Domicilié à Halluin, ayant son cabinet à Neuville-en-Ferrain (Nord) Frédéric Fauquenoi, 42 ans, a fait également partie de la délégation des équipes de France, en sa qualité de kinésithérapeute. Après avoir participé aux Mondiaux d’athlétisme 2007 à Osaka  il réalise encore « un rêve de gamin » pour cette première aux J.O. à Pékin.

 

img043

Le basket aux J.O. de Pékin 2008.

(Photo Q.E. DD 13134  n° Img 043)

 

Sportif accompli membre de l’Union sportive tourquennoise depuis 1976, ce coureur de 1 500 passé ensuite au marathon est devenu kiné en 1990. Il a eu la chance de faire partie des 15 kinés sur les 40 à avoir son accréditation officielle pour le village olympique chinois. 

Une ruche qui lui a permis de côtoyer les plus grands sportifs de la planète, tels l'Argentin Lionel Messi (football) ou les tennismen Nadal (Espagnol) et Djokovic (Serbe). « Il y a une vraie magie lors des Jeux Olympiques, c'est vraiment une compétition à part. Tout le monde se croise au village, c'est vraiment riche en échange », confiait-il à la presse.

Autre moment très fort, bien sûr, les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux. " On a l'impression d'être au centre du monde".

 

 

img071

(Photo DD 13133  n° Img 071)

(Pour un agrandissement instantané,

cliquez droit sur la loupe et ouvrez le lien).

 

Kiné de l'ensemble des équipes de France, Frédéric Fauquenoi ne s'est pas donc pas contenté de suivre ses protégés, ceux qu'il suit tout au long de l'année, comme Mehdi Baala, médaillé de bronze du 1500 m à Pékin... « Hongyan Pi, la joueuse de badminton était seule, raconte le kiné  Je me suis occupé d'elle ». Autre fait d'armes, les muscles des handballeurs, couronnés d'or. « Mais que des remplaçants, rigole-t-il. Il y a un vrai esprit France, solidaire les uns des autres. On se donne des coups de main ». Avec les nageurs tricolores, il assistera à la finale de handball. De Pékin, il ne verra que la muraille de Chine et la cité interdite. Et encore au pas de course.

 

img204

Ecusson halluinois.

(Photo 12910  n° Img 204)

 

En compagnie de Patrick Deregnaucourt et Frédéric Fauquenoi, c’est aussi « le cœur halluinois » qui a battu et accompagné les athlètes français, certains  jusqu’aux marches du podium olympique… et pour frisonneraux sons de « La Marseillaise » ! 

 

11/8/2012.

Commentaire : Daniel Delafosse