:

Habitat

00826
Une maison de tisserand en 1920.

La famille Vliegher pose aux fenêtres.

(photo n° 826)

 

p1010278

Illuminations, rue de Lille, Halluin.

Décembre 2009.

(Photo DD 8704  n° p1010278)

 

p1010285

Illuminations, rue de Lille, Halluin.

Décembre 2009.

(Photo DD 8691  n° p1010285)

 

p1010284

Illuminations, rue de Lille, Halluin.

Décembre 2009.

(Photo DD 8692  n° p1010284)

 

p1010287

Mairie, rue Marthe Nollet, Halluin.

Décembre 2009.

(Photo DD 8705  n° p1010287) 

 

p1010302

Rue Marthe Nollet, Halluin.

(à gauche) Ecole du Sacré-Coeur.

 Décembre 2009.

(Photo DD 8693 n° p1010302)

 

BD16158

BD16158


La château Gratry avec ses dépendances au milieu d'un immense parc.

Après avoir été habité un certain temps, il fut ensuite utilisé pour les activités

du comité d'entreprise, puis de restaurant pour le personnel, on pouvait également

le louer pour des réceptions,vins d'honneur,cérémonies de mariage,banquets....

07749

PHOTO N°7749

07750
Rue de la gare (actuellement rue Marthe Nollet ) - la maison Pollet.

(photo n°  7750)

 

p1000173

Mairie d'Halluin, rue Marthe Nollet.

Décembre 2008.

(Photo DD 8688  n° p1000173)

 

p1000176

Eglise Saint-Hilaire Halluin.

Décembre 2008.

(Photo DD 8689  n° p1000176)

 

p1000177

Centre vers Menin (B), rue de Lille, Halluin.

Décembre 2008.

(Photo DD 8690  n° p1000177)

 

p1000172

Centre vers Roncq, rue de Lille, Halluin.

(à gauche) Monument aux Morts.

Décembre 2008.

(Photo DD 8694  n°p1000172)

 

07661
La résidence du val de Lys-rue de la libération-

(photo n°  7661)

02870
Vue de la rue des frères baert - Halluin- en 1963

(photo n° 2870)

02871

La rue des frères Baert - quartier de la "rouge-porte".

(photo n° 2871)

 

02889
Bureau de l'Union Patronale, 22 rue de Lille - Halluin

(photo n° 2889)

 

img739

Fondations en avril 2007, du futur bâtiment abritant le service

 Unité de Vie Alzheimer, à la Résidence"L'Orée du Mont' d'Halluin.

(Photo DD 14692  n° Img 739)

 


 

02623

Le Hameau du Pellegrin à Halluin et son Manoir.

Durant la guerre 14/18, l'état-major allemand s'y implanta.

(Photo n° 2623)

 

Le Manoir du Pellegrin à Halluin...

 Historique. 

 

Nous avons eu l’occasion dans de précédents articles d’évoquer les vicissitudes qu’a connues l’histoire d’Halluin depuis le début du 17ème siècle et notamment le transfert du centre de la cité du quartier des Baraques (aujourd’hui à Menin Belgique) à son emplacement actuel.

 

Par suite de ce transfert et des circonstances  qui l’ont accompagné, il ne reste pratiquement plus dans notre commune de bâtisses très anciennes importantes, à l’exception toutefois du Manoir du Pellegrin et de la Cense du Molinel.

 

On trouve le Manoir du Pellegrin sur la route qui descend du Colbras (Halluin) en direction de Roncq (Nord). La superbe bâtisse se dresse là, au milieu d’u bouquet de vieux arbres entourés d’un fossé d’eau courante.

 

Par-dessus les frondaisons du parc, on peut apercevoir la magnifique propriété de l’architecture flamande du 17ème siècle (sauf la Tour carrée qui remonte au 16ème siècle) qui a échappé par miracle aux guerres destructives dont le pays du Ferrain fut le théâtre si fréquemment.

 

Sur les façades de briques, la pierre souligne les angles et les encadrements des baies par des chaines en besace et en harpe. Les niveaux sont marqués par des bandeaux qui s’incurvent au-dessus des fenêtres. Une chapelle venait à l’époque compléter l’édifice et un corps de bâtiment en retour d’équerre fut ajouté au 18ème siècle.

 

Au cours de la guerre 1914-1918, le château était abrité par le Prince de Bavière et sa garde de 150 hommes, tandis qu’une pièce d’artillerie lourde sur rail était camouflée sur une dérivation du chemin de fer.

 

La toiture et l’aile principale du château (qu’ornait au-dessus de l’entrée les armes du seigneur) furent ravagées par le feu et l’imprudence d’un officier allemand, le 16 janvier 1918. Le reste du mobilier d’époque Louis XIV étant pillé ou irrémédiablement endommagé.

 

Le Manoir du Pellegrin est aujourd’hui restauré et agrandi, mais en tant que propriété privée, il ne se visite pas.

 

17/9/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse