:

Textile : autres entreprises

8332

 

Ets TISSAVEL : en 1983 vol vers le salon ITMA à MILAN avec:

Adrien Verstraete, Eugène Demesteere, Gervais Ally, Walter ?,

Remy Vanhede, Jean Pierre Polnecq

 

(photo 8332-ad)

 

 

 

Adrien Verstraete, Eugène Demesteere, Gervais Ally, Walter ? , 

 

(Pour agrandir ou laisser un commentaire, cliquez sur le titre principal ci-dessus).  

En Février 2016 : La Résidence Saint Jean, rue de Lille,

ou l'ancien emplacement du Tissage Huet en 1880...

(Photo DD 26985  n°  P1270201)

 

... du 53 au 55 Bis, rue de Lille Halluin.

(Photo DD 26984  n° P1330707)

 

Le Tissage Huet Halluin : Historique...

 

  (Photo ARPH DD 26968  n° Img 765) 

 

... et le Centre d'Apprentissage Textile. 

 

(Photo ARPH DD 26967  n° Img 764)  

(Photo ARPH DD 26966  n° Img 757)

 

 En Avril 1990 : Au fond, la façade du Centre d'Apprentissage, rue du Cardinal Liénart Halluin.

Au 1er plan, Destruction des Ets Pareit (emplacement du Supermarché DIA, en 2016).

(Photo DD 26969  n° Img 767)

 

En Février 2016 : Appartements situés rue du Cardinal Liénart Halluin.

(sur l'emplacement de l'ancienne Usine Huet devenue le Centre d'Apprentissage en 1947).

(Photo DD 26973  n° P1330650)

 

En Février 2016 : Appartements situés rue du Cardinal Liénart Halluin.

(sur l'emplacement de l'ancienne Brasserie Deram, entre le Centre d'Apprentissage et le Pont du Molinel).

(Photo DD 26972  n° P1330649)

 

16/2/2016

Commentaire et Photos : ARPH  1996 - Daniel Delafosse

 

8277

(photo 8277-ad)

8278

(photo 8278-ad)

Quelques membres du personnel des Ets WALLAERT devant

leur outil de travail.-

 

(Doc ARPH 1996 - DD 22804  n° Img 246)

 

Usine F.F.F. d'Halluin. Atelier de mercerisage.

(Doc ARPH 1996 - DD 22805  n° Img 247)

 

Usine F.F.F. d'Halluin. Une partie de séchoirs.

(Doc ARPH 1996 - DD 22806  n° Img 255)

 

Usine F.F.F. d'Halluin. Une expédition de fils.

(Doc ARPH 1996 - DD 22807  n° Img 257)

 

 

(Doc ARPH - 1996 DD 22808  n° Img 250)

 

 

(Doc ARPH 1996 - DD 22809  n° Img 251)

 

Voir aussi :  

 

Le Foyer des Anciens Combattants – Historique (1922 – 2014) : 

 http://alarecherchedupasse-halluin.net/index.php?option=com_content&view=article&id=1742:banquet-danciens-combattants-en-1928&catid=71:anciens-combattantsresistantsprisonniers&Itemid=216&lang=fr#comment-319 

 

Ets Provost (Historique 1963 – 2013) :

   http://alarecherchedupasse-halluin.net/index.php?option=com_content&view=article&id=6998:ets-provost-historique-1963-2013&catid=66:industrie-metallurgique-&Itemid=271&lang=fr 

Ets Ovigneur (1859 - 1965) : 

 http://alarecherchedupasse-halluin.net/index.php?option=com_content&view=article&id=9372:ets-ovigneur-historique-1859-1965&catid=121:textile--autres-entreprises&Itemid=274&lang=fr 

 

 

9/12/2014

Commentaire et Photos : ARPH 1996 - Daniel Delafosse

 

 

(Pour agrandir ou laisser un commentaire, cliquez sur le titre principal ci-dessus). 

 La rue de Lille Halluin en 1917 :

A gauche : l'emplacement de l'enseigne actuelle Sylvie Thiriez.

(Photo 22245  n° Img 108)

  

 

La marque Sylvie Thiriez s'installera aux anciens Ets Beils.

(Photo n° 2308)

 

La Société Sylvie Thiriez à Halluin - Mai 2010.

(Photo DD 22207  n° p1010541) 

 

Rénovation terminée de la façade rue de Lille, en Août 2012.

(Photo DD 22208  n° P1080073) 

 

Sylvie Thiriez Halluin - Historique : 1983 - 2014.

 

 

Le logo de la marque...

(Photo DD 22201  n° P1230171)

 

Depuis 1998, Patrice Lefèvre Gérant de la nouvelle société Sylvie Thiriez - Mai 2010.

(Photo Mairie DD 22241  n° Img 906) 

 

Rénovations extérieure et intérieure...

(Photo DD 14501  n° P1100200)

 

...de l'enseigne halluinoise Sylvie Thiriez...

(Photo DD 14562  n° P1100288)

 

... 131, rue de Lille - Décembre 2012.

(Photo DD 14500  n° P1100199) 

 

La Boutique Sylvie Thiriez....

(Photo DD 19451  n° P1150472)

 

...rue de Lille Halluin...

(Photo DD 19450  n° P1150471)

 

...souhaitent de "Joyeuses Fêtes"...

(Photo DD 19448  n° P1150469)

 

...en ce mois de Décembre 2013.

(Photo DD 19449  n° P1150470) 

 

 Octobre 2014 : Les 30 Bougies

de la marque halluinoise "Sylvie Thiriez"... 

 

 

(Photo DD 22202  n° P1220960) 

 

Une idée originale pour cet anniversaire : Quelques membres du personnel

à taille humaine dans les vitrines de la société halluinoise - Octobre 2014.

(Photo DD 22198   n° P1230166) 

 

(Photo NE DD 22243  n° Img 908) 

 

 

 Depuis 1979... et dans la continuité de la nouvelle société, 

Didier Delafosse s'occupe des Finances.

(Photo DD 22246  n° P1220966)

 

(Photo NE DD 22242  n° Img 907) 

 

(Photo DD 22203  n° P1220961)

 

(Photo NE DD 22244  n° Img 909) 

  

 (Photo DD 22204  n° P1220963)

 

Retour en arrière... de 35 ans !

 

Jean-Noël Danset et Sylvie Thiriez  de 1979 à 1992 :

 

A l’époque, sont créés des pyjamas, du linge de table et de fil en aiguille, des accessoires. « C’était d’abord en sous-traitance pour des marques comme Desforges, Descamps », se souvient Didier Delafosse, comptable depuis 1979 dans la maison.

Cette année-là, Jean-Noël Danset, crée officiellement sa boîte de vente par correspondance, qui porte le patronyme. Après les premiers salons professionnels, « la VPC est abandonnée pour se concentrer sur les boutiques »

En 1983, la marque Sylvie Thiriez (du nom de l’épouse de Jean-Noël Danset), est créée, la boutique halluinoise porte son nom. Alors que les stocks sont situés rue Gabriel Péri, les ateliers de confections et bureaux sont installés non loin de là rue Lucien Sampaix.

Quand la maison est rachetée par la société Vrau en 1992, l’entreprise compte 124 salariés. Deux ans après Sylvie Thiriez est en dépôt de bilan. 

Jean-Noël Danset a créé le 20 avril 1999 une société de textile et de décoration sous l’appellation : Danset Deco Halluin.

 

Patrice Lefèvre aux commandes depuis 1998 :

 

Patrice Lefèvre reprend alors l’affaire en 1998. À l'époque, elle compte sept magasins d'usine. « Grâce à un prêt garanti par l'État, on a pu avoir un plan de relance et être recapitalisé de 2 millions de francs ».

Le nom est resté, même si Sylvie Thiriez a quitté l’entreprise. C’est ce nom qu’ont notamment acheté Marie-Claire (la styliste) et Patrice Lefèvre (le gestionnaire). En 98, ils viennent de vendre leur entreprise de confection de linge de maison à Cambrai. Mais le textile leur manque. Ils s’intéressent alors à l’entreprise halluinoise

« Elle s’était développée au sein de l’entreprise Danset et le nom Sylvie-Thiriez avait une grande notoriété régionale ». Malgré la mauvaise santé de l’entreprise, les époux Lefèvre ont l’intuition qu’elle peut avoir de l’avenir.

Quand Patrice Lefèvre se lance dans l'affaire, l'entreprise a connu des épisodes douloureux et « le marché était très encombré ». Il a donc fallu trouver « les niches pour se développer ».

Des dentelles et broderies anglaises « un peu vieillottes », Sylvie Thiriez prend un nouveau souffle avec des modèles plus modernes, notamment avec des collections thématiques contant des histoires. « Nous avons été parmi les premiers à le faire en coordonnant avec le linge de table, de nuit, le linge éponge », souligne Patrice Lefèvre.



En 2010 : Sylvie Thiriez présente dans cinq pays européens.


Les thèmes chers à la marque ? La nature, les animaux, la mer, la campagne, la montagne. C'est alors que le logo de la marque devient un âne gris. Le style Sylvie Thiriez ? « Il y a ce côté rustique, cocooning, maison de campagne. Un peu BCBG... Oui, notre clientèle, c'est un peu les bobos des champs », sourit Patrice Lefèvre.

Déjà trois ans que le nouvel emblème de la marque Sylvie Thiriez  est devenu un âne gris. « Pour identifier les valeurs de la nature », exprime Patrice Lefèvre, actuel président de la maison.

Depuis 1998, l'entreprise s'attache à développer les boutiques et, depuis un an, les contrats de commissions d'affiliation avec certains magasins .En 2010, Sylvie Thiriez c'est 20 magasins en France et principalement au nord de Paris qui proposent tout linge de maison, vaisselles et accessoires.

« Depuis un an, on exporte aussi en Suisse, en Belgique, en Espagne, en Allemagne et en Italie », souligne Patrice Lefèvre, aujourd'hui président d'une entreprise au capital de 10 millions d'euros (avec une augmentation annuelle estimée à 7 %). Soit un tiers de ce capital pour les « grands comptes » (dépôt vente dans des magasins type Auchan), soit un tiers résultant des boutiques et un tiers provenant des 300 détaillants multimarques.

La surface des locaux halluinois s’étend sur 3.500 mètres carrés : bureaux, stocks, ateliers de confections. A ce jour, l’entreprise compte 85 salariés (il était 40 en 1998), le nombre de salariés de Sylvie Thiriez basé à Halluin est de 15.

Si à Halluin, les salariés assurent la broderie sur textile, les matières sont importées d'Asie et d'Europe (principalement du Portugal et d'Espagne). « Le tissu est teint chez un teinturier des Vosges », souligne Patrice Lefèvre qui depuis peu a accueilli la société Re-sources dans son capital. « C'est un fonds privé qui rassemble des industriels qui investissent dans des sociétés ».

Aujourd'hui, le capital de l'entreprise est détenu pour moitié par Patrice Lefèvre, pour un tiers par des fonds de la banque CIC et le reste Re-sources.

Au petit trot, le petit âne fait donc assurément son chemin. Sylvie Thiriez, 131 rue de Lille à Halluin.

 

(Archives et Synthèse D.D. - Nord Eclair 12/5/2010).

 

Monique Masure… 42 années chez Danset-Thiriez.

 

Monique Masure travaille dans l’entreprise de confection depuis quarante-deux ans. En décembre 2006, elle a fêté son départ à la retraite et avec elle, s’en va un peu du savoir-faire textile qui a fait la gloire de la ville.

Elle avait dix-sept ans, elle sortait de l’école ménagère où pendant trois ans, elle avait appris la couture. « Et je peux vous dire qu’avec les sœurs, on savait tout faire et j’avais envie d’être couturière ». Elle est allée frapper à la porte de la confection Danset, qui a été fondée en 1937. Embauchée !

« Il y avait plus de cent salariés et je peux vous dire que l’on faisait beaucoup d’heures, 40 à 45 heures par semaine ». Elle a commencé avec la broderie à jour de Venise.

 

En 1972, René Danset décède. C’est son épouse, Noëlla Vansteenkiste (décédée en 2009), qui reprend l’activité. « Elle tenait l’atelier d’une main de fer. Toutes les heures, elle observait le travail et s’il n’y avait pas assez de pièces, elle disait : « Cela sert à quoi que l’entreprise paie le fil, le tissu, les machines, l’électricité si c’est pour ne produire que ça ! » Mais je peux vous dire que les gens savaient travailler ! ».

 

Puis, c’est le fils, Jean-Noël Danset, qui accède à la tête de l’affaire. L’entreprise est scindée. Monique Masure travaille pour les Créations Sylvie-Thiriez. « Et on en a fait, des sets de table ! » Elle devient tour à tour piqueuse, ganseuse et aujourd’hui surjeteuse.

« Eh oui, j’ai tout fait ! ». Avec la retraite, les mains alertes de Monique Masure ne vont pas rester inertes. « J’ai déjà prévu des machines chez moi. Je vais faire des vêtements pour mes petites-filles ».

 

(Récit "La Voix du Nord" - 26/12/2006).

 

 

 Bureaux et Boutique Halluinoise... 

(Photo DD 22199  n° P1230167)

 

 

(Photo DD 22197  n° Img 904)

 

... au 131, rue de Lille Halluin - Octobre 2014.

(Photo DD 22200  n° P1230169) 

 

Voir aussi : Confection Danset (1937/1972 - 1992).

 http://alarecherchedupasse-halluin.net/index.php?option=com_content&view=article&id=2457:danset-confection-887&catid=121:textile--autres-entreprises&Itemid=274&lang=fr

 

15/10/2014

Commentaire et Photos : Presse - Daniel Delafosse

 

BD0846                                NE.15/02/1996.BD0846

BD0841                            VDN.BD0841

BD0758                             VDN.18/11/2000.BD0758

BD0757                        NE.14/01/1998.BD0757