:

petits commerces

05891
La fromagerie GONTIER en 1920 avec Lucie,
Gérard, et Marie Thérèse GONTIER ( photo no 5891 )

05855

La pharmacie Poursuira,
rue de la Gare Halluin.
  (photo n° 5855)
 
 
M. Gabriel Poursuira a ouvert sa pharmacie, rue de la Gare, en 1913. Son fils Jacques lui succéda en 1956.
 
 
05960
La fromagerie DEHONDT-GONTIER, rue de Lille
après transformation. M. & Mme Dehondt avec 
Lucie, Jeannette, Jean-Marie, Marie Thérèse
et M. & Mme Pierre Gontier   ( photo no 5960 )

05961

La boucherie DESMAZIERES,successeur de M.LORIDAN, 83 rue de Lille; M.Desmazières est mort en captivité
durant la guerre 14/18. La boucherie a été  reprise par M.VANHOUTTEGHEM.
 
(photo no 5961 )
05922 
Un tombereau de charbon chez MOREL ODOU,
route de Linselles  ( photo no 5922 )

 

8355

 

M. & Mme Emile GARDIN, sur le pas de la porte 

 de leur studio photo de la rue de la Pannerie

précédant celui de la rue Bonpain.-

(photo 8355-ad)

 

8369

           (photo 8369-ad)

 

 

 

                                                           06201

 

 

06200

 

8368 a         8368 b

 

 


          Nous sommes au 5, rue de l'abbé Bonpain, le studio Gardin (photographe) a remplacé le magasin Couzineau.

Vues de la façade et de l'intérieur du magasin.

(photos n° 6200 - 6201 - 8368 a & 8368 b ))

06199
Rue de l'abbé Bonpain : le magasin Henri Couzineau,

(photo n° 6199)

02519Famille Trachet, de la boucherie Trachet, 87 rue Jean Jaurès.

(photo n° 2519)

05663
Famille Lesage Destailleurs - marchand ambulant de levures -.

(photo n° 5663)

02722

Fauteuils et table en osier  de la Vannerie De Decker,
au 56,  rue Michelet  Halluin.     
(photo n° 02722)
  
La Vannerie De Decker... Historique.  
 
Henri De Decker s'installe à Halluin en 1889, au n° 7, de la cité Lannoy Blin. Il vient d'Ecloo, en Belgique, région où l'on travaille traditionnellement l'osier.
 
Dans cette région de Roubaix-Tourcoing-Halluin, les industries textiles mais aussi les "coulonneux" sont acheteurs de paniers de filature, de paniers à pigeons. Il fabrique également des paniers à vélo et des mannes à pommes de terre. De nombreux colporteurs, surtout belges, viennent chercher la production pour la revendre dans toute la France.
 
Il transmet son savoir-faire à son fils Georges qui travaille avec son père jusqu'en 1946. Puis il crée un atelier au 56, rue Michelet où il emploie jusqu'à une dizaine d'ouvriers. Spécialisé en fauteuils en rotin tressé, il fabrique des salons pour les vérandas mais aussi des chaises longues, des fauteuils d'enfants ainsi que des paniers pour les fleuristes.
 
Trop à l'étroit dans ses ateliers, il acquiert en 1965 un immeuble au 60, rue de Lille. A l'arrière il installe son atelier qui s'ouvre au 29, rue Verte (actuelle rue du 11 Novembre).
 
Il travaille jusqu'en 1990, date à laquelle il cesse son activité.
 
13/4/2011.
Commentaire : Daniel Delafosse