:

 

img982 

Maurice Schumann (1911 - 1998)

(Photo DD 12648 n° Img 979)

 

Porte-parole de la France Libre, homme du Nord,

 ministre du général de Gaulle  et de Georges Pompidou,

grand témoin et acteur du XXème siècle.

 

"Qu'aurais-je fait si Alain ne m'avait appris à douter, Simone Weil à croire,

Marc Sangnier à aimer et de Gaulle à combattre  ?".

 

Maurice Schumann (1911 - 1998) :

Les grandes étapes de sa vie...

 

Maurice Schumann est né le 10 avril 1911 à Paris. Il suit des études secondaires aux lycées Janson de Sailly et Henri IV, puis les cours de la faculté de lettres de Paris où il obtient une licence de philosophie, en étant classé premier au concours général.

 

img972 

La presse fut son premier métier.

En 1961, Maurice Schumann président de la commission

des Affaires étrangères de l'Assemblée Nationale,

fut pressenti à l'Information.

(Photo DD 12645  n° Img 972) 

 

Il se dirige vers le journalisme et, en 1933, il occupe les fonctions de chef adjoint du service Grand reportage à l'agence Havas à Londres puis à Paris. Engagé volontaire en 1939, il rejoindra le général de Gaulle en Angleterre fin juin 1940 et devient le porte-parole de la France libre à la BBC (ses 100 principales émissions ont été réunies sous le titre « La Voix du Couvre-Feu » avec une préface de Georges Duhamel et un avant-propos du général de Gaulle). 

 

Il quitta Londres dix jours avant le débarquement et prit part à la bataille de France, d’abord avec l’armée britannique, puis avec la 2e division blindée (2e DB). Cette unité militaire française créée pendant la Seconde Guerre mondiale par le général Philippe Leclerc, est parfois appelée Division Leclerc.

 

img703

Maurice Schumann

fait Compagnon de la Libération en 1945.

(Photo DD 12598  n° Img 703) 

 

Le général de Gaulle le fera Compagnon de la Libération

 sur le front des troupes, le 14 juillet 1945.

img979

La Croix de l'Ordre de la Libération.

(Photo DD 12648  n° Img 979)

 

Le général de Gaulle, chef de la France libre, souhaitait récompenser le dévouement de celles et ceux qui avaient répondu à son appel du 18 juin 1940 : Résistants de l'intérieur comme Français libres. Cette décoration  fut créée le 16 novembre 1940, et  vient immédiatement après la Légion d'honneur, avant la Médaille militaire. Il n'y a qu'un seul insigne et qu'un seul grade, donc un seul type de croix de la Libération. 

 

img983

A la Libération Maurice Schumann

 se lance dans la vie politique.

(Photo DD 12649  n° Img 983) 

 

Fondateur et président du Mouvement Républicain Populaire en 1944, il va « épouser » le Nord et une carrière politique. Elu 9 fois député, d’abord à Lille de 1945 à 1958, puis après le redécoupage électoral, de 1958 à 1973 sur la 10ème circonscription regroupant Armentières, Tourcoing Nord et la vallée dela Lys.

 

Maurice Schumann a été par deux fois conseiller municipal. Une première fois entre 1953 et 1955 à Lille, puis entre 1971 et 1977 à Comines. Mais il a toujours refusé d'être maire. Il était contre le cumul des mandats, et estimait qu'il ne lui était pas possible de mener de front les mandats locaux et nationaux.

 

img978

Maurice Schumann au Conseil Régional en 1986 :

Défenseur infatigable du Nord - Pas-de-Calais.

(Photo DD 12647  n° Img 978)

 

Maurice Schumann fut aussi à la tête de l’Union des Français à l’étranger (1960), de la Ligue pour l’autodétermination des peuples (1962) et du Mouvement international pour l’Union atlantique (1966).

 

Il est ensuite élu sénateur du Nord en 1974, réélu en 1983 et 1992 (a été vice-président du Sénat de 1977 à 1983 et, depuis octobre 1986 assurait la présidence de la Commission des Affaires culturelles). Il siège également au conseil régional et en était le doyen d’âge.

 

img949

Maurice Schumann occupa des fonctions ministérielles

à plusieurs reprises de 1954 à 1973.

(Photo DD 12628  n° Img 949)

 

img959

Ministre des Affaires étrangères de 1969 à 1973,

Maurice Schumann  fut reçu en Chine à Pékin, en 1972 par Chou En Laï,

avant que le président Mao ne le fasse à son tour.

(Photo DD 12635  n° Img 959)  

 

Sous la IVe République, Maurice Schumann est secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères (1951-1954), puis a été plusieurs fois ministre sous la VeRépublique, d’abord en 1962 ministre de l’Aménagement du Territoire, puis ministre d’Etat chargé de la recherche scientifique et des Questions atomiques et spatiales (1967-1968), ministre d’Etat chargé des affaires sociales (1968-1969) et des Affaires étrangères (1969-1973).

 

img957

Maurice Schuman élu à l'Académie française.

(Photo DD 12636  n° Img 957)

 

img917

De nombreux nordistes étaient venus admirer

l'épée du nouvel académicien en mars 1975,

présentée au Palais des sports de Tourcoing.

(Photo DD 12617  n° Img 917)

 

Passionné d’écriture, il entre le 7 mars 1974 à l’Académie française. Il était professeur associé à la faculté libre des Lettres et Sciences humaines de Lille et président de l’Association des Ecrivains catholiques. Maurice Schumann a publié plusieurs romans, des essais littéraires, politiques, économiques, philosophiques, ainsi que des ouvrages historiques.

 

img958

Accompagné de sa femme Lucie, qui donna à Maurice Schumann

ses filles, Christine, Laurence et Béatrice,

en juin 1994 au 50e anniversaire du Débarquement.

(Photo DD 12637  n° Img 695)

 

img927

Médaille de la Légion d'honneur.

(Photo DD 12021  n° Img 927)

 

Il était Chevalier de la Légion d’honneur, à titre militaire

 et décoré de la Croix de Guerre avec trois citations. 

 

 img956 

 Maurice Schumann (1911 - 1998) 

(Photo DD 12633  n° Img 956) 

 

 Maurice Schumann s’éteindra le 9 février 1998

 à Paris à l'âge de 86 ans.

 

img975

Le 13 Février 1998, Cérémonie Nationale aux Invalides,

La France présente les armes à Maurice Schumann,

en présence de Jacques Chirac Président de la République.

(Photo DD 12646  n° Img 975) 

 

img695

L'inhumation le 13 Février 1998, en présence de sa famille.

(Photo DD 12597  n° Img 695)

(Pour un agrandissement instantané,

cliquez droit sur la loupe et ouvrez le lien).

 

Maurice Schumann ancien porte-parole de la France libre

 repose face à la mer dans "le pays qui l'a rendu à la France",

 près de la plage en  Normandie qui l'a vu débarquer en juin 1944,

dans la concession à perpétuité

 que lui a offert la petite commune d'Asnelles (Calvados).

 

p1050662

Drapeau au Monument aux Morts 

Cimetière Halluin - 2012. 

(Photo  DD 12650  n° p1050662)

 

27/6/2012.

Commentaire : Daniel Delafosse