:

cinéma

 

Umberto Eco (1932 - 2016).

(Photo DD 27020  n° P1330783)

 

Le Décès d'Umberto Eco... 

 

Depuis très longtemps la littérature inspire les réalisateurs au cinéma, et nous retrouvons sur grand écran des adaptations de romans qui ont été plus ou moins remarqués en librairie. Ce fut le cas

pour le best-seller "Au nom de la rose" de l'auteur et philosophe italien Umberto Eco, décédé à Milan (Italie) ce 19 Février 2016, à l'âge de 84 ans. 

Il écrit ce premier roman en 1980, qui devient son chef d’œuvre, vendu à 30 millions d’exemplaires et traduit en 47 langues.

Ce succès planétaire de la littérature italienne est adapté au cinéma en 1986 par le cinéaste français Jean-Jacques Annaud, avec l’acteur Sean Connery (ex James Bond) dans le rôle du Frère Guillaume de Baskerville, l’ex-inquisiteur chargé d’enquêter sur la mort suspecte d’un moine, aidé d'une jeune novice, dans une abbaye bénédictine du nord de l’Italie, au XIVe siècle ; le franciscain se trouve bientôt confronté à un labyrinthe et aux foudres de l'Inquisition... 

 

Affiche du film de Jean-Jacques Annaud, sorti en 1986,

César 1987 du Meilleur Film Etranger.

(Photo DD 27024  n° Img 885)

 

Mai 1999 : Les cameramen et journalistes attendent l'acteur écossais Sean Connery...

(Photo DD 27022  n° Img 879)

 

... qui arrive pour la conférence de presse à 11h ...

lors du Festival de Cannes 1999.

(Photo DD 27021  n° Img 871) 

 

Pas facile pour l'objectif de l'Halluinois Daniel Delafosse

de se faire une petite place parmi les photographes professionnels - Mai 1999.

(Photo DD 27023  n° Img 880)

 

2016 : Jean-Jacques Annaud réalisateur de "Au nom de la rose".

(Photo DD 27034  n° P1330784)

 

Le Décès de Harper Lee...

 

Quelques heures avant ce décès, l'Américaine Harper Lee, auteure du monument littéraire "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" (Prix Pulitzer en 1961), s'est éteinte à l'âge de 89 ans, ce 19 février 2016, dans sa ville natale de Monroeville (Alabama).

Ce livre grand classique de la littérature américaine du 20e siècle, étudié dans les écoles et universités, raconte la haine et les préjugés racistes dans le sud des Etats-Unis durant la Grande dépression des années 30.

 

L'ouvrage connut un succès planétaire et fut porté à l'écran par Robert Mulligan sous le titre "Du silence et des ombres" ; ce film fut récompensé par trois Oscars en 1963, dont celui de Grégory Peck comme meilleur acteur. Cette légende du cinéma américain est décédée le 12 juin 2003 à Los Angeles, dans sa 88ème année.

 

Grégory Peck et son épouse en haut des Marches

du Palais des Festivals de Cannes, en Mai 2000.

(Photo DD 27033  n° Img 892)

 

Grégory Peck dans l'un de ses rôles les plus célèbres

avec David Niven dans le film "Les Canons de Navarone" en 1961.

(Photo DD 27045  n° P1250118)

 

 

20/2/2016

Commentaire et Photos : Daniel Delafosse 

 

 

 Andrzej Zulawski

(Photo DD 27004  n° Img P1330745) 

 

Né en Pologne, le cinéaste Andrzej Zulawski est décédé ce 17 Février 2016 à Varsovie, à l'âge de 75 ans.

Réalisateur de cinéma, metteur en scène de théâtre, scénariste, écrivain, Zulawski incarnait surtout la "Passion" sur la Toile.

Il était notamment l'ancien mari de l'actrice Sophie Marceau, durant 17 ans, avec qui il aura un fils.

 

Jacques Dutronc et Romy Schneider dans le film

de Zulawski "L'important c'est d'aimer" en 1975.

(Photo X DD 26997  n° Img 810)

 

Sur le tournage du film "L'important c'est d'aimer"...

(Photo DD 27042  n° P1310815)

 

Romy Schneider joue une actrice ratée et regarde Jacques Dutronc souffrir dans le film "L'important c'est d'aimer".

En 1976, lors de la 1ère Nuit de la Cérémonie des César, Romy Schneider remporte le 1er César de la Meilleure Actrice Féminine, pour son interprétation magistrale dans le film de Zulawski.

 

... L'une des scènes les plus difficiles de la carrière de Romy Schneider, au sommet de son Art !

(Photo DD 27043  n° P1310816)

 

Affiche du film sorti en 1981.

(Photo DD 26999  n° Img 817)

 

Le réalisateur polonais offre à Isabelle Adjani l'une de ses plus belles interprétations dans "Possession". Pour ce film, Zulawski remporte le Prix de la Critique à Cannes en 1981.

Pour ce rôle, Isabelle Adjani décroche le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes en 1981 et elle obtient son 1er César de Meilleure Actrice en 1982 ; sa carrière est alors véritablement lancée.

 

Isabelle Adjani dans le film "Possession" d'Andrzej Zulawski.

(Photo X DD 26998  n° Img 816) 

 

Affiche du film sorti en 1984.

(Photo DD 27000  n° Img 818)

 

Dans le film "La Femme Publique" tourné en 1984, Zulawski met en scène la passion entre une actrice jouée par Valérie Kaprisky et son réalisateur interprété par Francis Huster.

 

Affiche du film sorti en 1985.

(Photo DD 27001  n° Img 827)

 

Sur le tournage de son film "L'Amour Braque" Andrzej Zulawski rencontre pour la première fois l'actrice Sophie Marceau, qui va devenir sa muse et sa compagne. 

Le cinéaste polonais dirigera Sophie Marceau dans trois autres films : "Mes nuits sont plus belles que vos jours (1989), "La Note bleue" (1991) et "La Fidélité" (1999) 

Sophie Marceau et Andrzej Zulawski se séparent en 2001, un épisode douloureux que l'actrice et réalisatrice raconte dans le film "Parlez-moi d'amour", sorti en 2002. 

 

 

Le couple uni durant 17 ans, Sophie Marceau et Andrzej Zulawski.

(Photo DD 27003  n° P1330746)

 

Affiche du film sorti en 1989.

(Photo DD 27002  n° Img 835)

 

Dans le film "Mes nuits sont plus belles que vos jours", le cinéaste Zulawski raconte l'amour fou qui unit un homme qui perd peu à peu la mémoire et une femme beaucoup plus jeune.

Son dernier long-métrage "Cosmos", avec Sabine Azéma et Jean-François Balmer, est sorti en Décembre 2015 sur les écrans.

 

Voir aussi :

Jacques Dutronc et un Halluinois (César et Dédicace 1992).

 

17/2/2016

Commentaire et Photos : Documentation - Daniel Delafosse

 

  

Affiche du Gala Cinélys Halluin 2016.

(Photo Mairie DD 26818  n° Img 147)

 

30/1/2016

 

 

(Pour agrandir ou laisser un commentaire, cliquez sur le titre principal ci-dessus).

Marcello Mastroianni et Sophia Loren dans le chef d'oeuvre

du cinéaste italien Ettore Scola, tourné en 1977 "Une journée particulière".

(Photo DD 26832  n° Img 085)

 

 

En Mai 1998, au Festival de Cannes... Un Halluinois sur les pas

 du célèbre cinéaste italien Ettore Scola (ci-dessus).

(Photo DD 26829  n° Img 065) 

 

Le Cinéma Italien en deuil,

après la disparition de Ettore Scola.

 

Né le 10 mai 1931 à Trevico (Italie), l’un des derniers grands cinéastes italiens Ettore Scola est décédé ce mardi 19 Janvier 2016 à Rome, dans sa 85ème année.

 

De 1970 à 1990, Scola a mis en scène les plus célèbres acteurs de l’époque, notamment Marcello Mastroianni, Sophia Loren, Vittorio Gassman, Nino Manfredi, Ugo Tognazzi, Stefania Sandrelli, mais aussi Serge Reggiani, Jean-Louis Trintignant, Jean-Louis Barrault, Jean-Claude Brialy, Daniel Gélin, Philippe Noiret, Fanny Ardant, Andréa Ferréol, Harvey Keitel, Hanna Schygulla, Marie Trintignant… 

 

Le cinéaste italien a débuté au cinéma en 1964 et a tourné 40 films en 40 ans de carrière. Ettore Scola était notamment un « caricaturiste » remarquable de la famille italienne. Il aura mis en scène quelques chefs-d’œuvre comme : « Nous nous sommes tant aimés » en 1974, « Affreux, sales et méchants » 1976, « Une journée particulière » 1977, « Le Bal » en 1983…

 

Son dernier hommage a été consacré à Federico Fellini, un autre grand maître du cinéma italien, lors d’un documentaire tourné en 2012.

 

 

Film de Ettore Scola "Nous nous sommes tant aimés"...

(Photo X DD 26831  n° Img 073)

 

Ce film est l'une des plus belles comédies italiennes

et l'un des plus beaux films sur l'amitié et le temps qui passe.

 

 

... avec le couple vedette Stefania Sandrelli et Vittorio Gassman. 

En 1977,ce film a obtenu le César du Meilleur film étranger.

(Photo X DD 26845  n° Img 109) 

Film de Ettore Scola, sorti en 1976 "Affreux, sales et méchants"...

(Photo X DD 26835 n° Img 095)

 

Ce film est une évocation burlesque

de la vie des habitants d'un bidonville italien.

 

... avec l'inoubliable acteur italien Nino Manfredi, ce film est récompensé

 par le Prix de la Mise en scène au Festival de Cannes - Mai 1976. 

(Photo X DD 26836  n° Img 099) 

 

 

Le dernier grand rôle de Sophia Loren dans "Une journée particulière" de Scola...

(Photo DD 26844  n° P1270682)

 

Quand deux solitudes se croisent. Scola réussit son plus grand film …

Cela se passe durant « une journée particulière » de 1938,

 lors d’une rencontre entre Hitler et Mussolini.

 

... Marcello Mastroianni est également remarquable !

Ce film a obtenu le César 1978 du Meilleur film étranger et nominé aux Oscars.

(Photo DD 26843  n° P1270680)  

 

Affiche du film "La terrasse" sorti en Mai 1980...

Ettore Scola recevra le Prix du Scénario au Festival de Cannes.

(Photo DD 26841  n° Img 104)

 

Dans ce film, quelques amis, abordant la cinquantaine,

se retrouvent autour d’un buffet à Rome… C’est l’heure du bilan des années vécues ! 

 

Affiche du film "La nuit de Varennes" sorti en 1982...

(Photo DD 26839  n° Img 103)

 

En juin 1791, une diligence, assurant la liaison Paris-Versailles,

suit de près la berline dans laquelle Louis XVI, Marie-Antoinette et leurs enfants ont pris la fuite.

 

 

Jean-Louis Barrault dans "La nuit de Varennes".

(Photo X DD 26840  n° Img 107) 

 

Affiche du film "Le Bal" sorti en 1983...

(Photo DD 26837  n° Img 101)

 

Ce film est un tableau  des comportements humains

à travers huit bals et cinquante ans d’Histoire de France de 1933 à 1983. 

 

... Ettore Scola obtient le César du Meilleur réalisateur,

ainsi que le César du Meilleur film étranger, en 1984.

(Photo X DD 26838  n° Img 100)   

 

Affiche du film "La Famille" sorti en 1987.

(Photo DD 26842  n° Img 108)

 

L'action se passe à Rome, de 1908 à 1986, et relate la vie d'une famille

racontée par Carlo (Vittorio Gassman) qui fête des 80 ans.

 

 

Ettore Scola préside en Mai 1988, le Jury du Festival de Cannes.

(Photo X DD 26833  n° Img 087) 

 

Affiche officielle du Festival de Cannes 1988.

(Photo DD 26834  n° Img 092)

 

 

10 ans plus tard, rencontre du cinéaste Ettore Scola

et dédicace à l'Halluinois Daniel Delafosse - Mai 1998.

(Photo DD 26830  n° Img 068)

 

Voir aussi :  

Ciao à... "La Dolce Vita" : Marcello Mastroianni 1996 - Anita Ekberg 2015 (Francesco Rosi Décès).

 

20/1/2016

Commentaire et Photos : Documentations - Daniel Delafosse

 

  

 (Pour agrandir ou laisser un commentaire, cliquez sur le titre principal ci-dessus).

 

Michel Galabru : Théâtre, Cinéma, Télévision

ou 65 ans de carrière de 1950 à 2015.

(Photo DD 26785  n° P1330314)

 

Hommage à Michel Galabru... en 20 Photos !

 

Michel Galabru en Avril 2015.

(Photo DD 26784  n° P1260956)

 

Né le 27 Octobre 1922 à Safi au Maroc,

Michel Galabru s'est éteint ce 4 Janvier 2016, à l'âge de 93 ans.

Ce géant de la comédie populaire française

a joué dans plus de 250 films et téléfilms.

 

Il a obtenu le César du Meilleur Acteur en 1977.

En 2008, il est récompensé pour le Molière du Meilleur Comédien.

 

 

Un duo inoubliable... Louis de Funès et Michel Galabru

dans "Le gendarme de Saint Tropez" de Jean Girault en 1964.

(Photo X DD 26778  n° Img 888)

 

Louis de Funès et Michel Galabru

dans "Le gendarme se marie" de Jean Girault en 1968.

(Photo DD 26788  n° P1210561) 

  

Michel Galabru et Philippe Noiret dans "Le Juge et l'assassin" de Bertrand Tavernier,

obtient pour son rôle dramatique le César du Meilleur Acteur en 1977,

(face à un trio exceptionnel Delon, Depardieu et Dewaere !)

(Photo X DD 26777  n° Img 886) 

 

 Michel Galabru dans "La Cage aux Folles" d'Edouard Molinaro en 1978.

(Photo DD 26791  n° P1330327)

 

Michel Galabru à l'affiche du film "Une semaine de vacances" de Bertrand Tavernier en 1980.

(Photo DD 26795  n° Img 892)

 

Michel Galabru dans "Les sous-doués" de Claude Zidi en 1980.

(Photo DD 26786  n° P1280326) 

 

Michel Galabru dans "Le gendarme et les gendarmettes" de Jean Girault en 1982.

(Photo DD 26792  n° P1330330)  

 

Affiche du film "L'Eté meurtrier" de Jean Becker en 1983.

(Photo DD 26781  n° Img 891)  

 

Michel Galabru dans "L'Eté meurtrier" en 1983.

Dans un second rôle... l'un de ses plus grands rôles au cinéma.

(Photo DD 26790  n° P1330336) 

 

Michel Galabru à l'affiche du film "Papy fait de la Résistance" de Jean-Marie Poiré en 1983.

(Photo X DD 26780  n° Img 890)

 

Richard Bohringer et Michel Galabru dans "Subway" de Luc Besson en 1985.

(Photo DD 26787  n° P1260184) 

 

Michel Galabru à l'affiche du film "Uranus" de Claude Berri en 1990.

(Photo DD 26779  n° Img 889)

 

 

Michel Galabru dans la scène mémorable du film

 "Bienvenue chez les Ch'tis" de Dany Boon en 2008.

(Photo DD 26782  n° P1330323)

 

Michel Galabru reçoit le Molière du Meilleur Comédien en 2008,

en présence de l'acteur John Malkovich...

(Photo DD 26783  n° P1330321)

 

... pour son interprétation dans la pièce : "Les Chaussettes-Opus 124".

(Photo DD 26789  n° P1330337) 

 

 

Digne successeur de Raimu... Michel Galabru au Théâtre en 2010 

dans "la Femme du Boulanger " de Marcel Pagnol.

(Photo DD 26796  n° P1330348)

 

La dernière pièce de Michel Galabru "Le cancre" en 2015...

(Photo DD 26793  n° P1330329) 

 

... jouée dans son théâtre parisien, rue de l'Armée d'Orient Paris (18e).

(Photo DD 26794  n° P1330316)

 

5/1/2016

Commentaire et Photos Daniel Delafosse 

 

                     BD3643

                                                                     VDN.BD3643

BD3549

                                                                                                 VDN.BD3549