:

Tennis de table

img148

En 1957 : Arthur Masil (à gauche) et Robert Verhaeghe,

meilleure équipe halluinoise en Double-Messieurs,

remportent  la coupe des seniors (Union de Flandre).

(Photo DD 8667  n° Img 148) 

img146

Robert Verhaeghe

Meilleur pongiste du CSJ. Halluin - Saison 1956-57.

(Photo DD 8665  n° Img 146)

 

 

BD9595A

Sur ce cliché, on reconnaît, notamment, de gauche à droite :

Jean Gheysen, Clément Pollet, Julien Lannoo,

Robert Verhaeghe (et les deux coupes), Robert Bagein, 

Raymond Vandewoestyne, Jacques et Arthur Masil,

ainsi que les tenanciers du Cercle Saint-Joseph.

(Photo DD 8669  n° Img 680)

En Octobre 1955, le meilleur pongiste halluinois Robert Verhaeghe remporte les deux coupes du "challenge Cornillie". Il est entouré par ses amis et les dirigeants de la section de tennis de table du Cercle Saint Joseph d'Halluin.

BD9595

NE.01/10/1955.BD9595

8/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

00316

Les pongistes et dirigeants du Cercle Saint Joseph Halluin,

reçus à l'Hôtel de Ville par la Municipalité, en 1963.

 1er rang de g.à d :  Adrien Verkindère (Député), Julien Lannoo (dirigeant),

 Charles Vanoverschelde (Maire) Lucien Gryspeerdt (Président du CSJH),

Claude Lootens, Patrick Desseaux, Michel Pollet, Claude Provost, Casier (Menin).

 Derrière, de g.à d. : Jacques Depuydt (Adjoint), Paul Ampe, Pierre Desreveaux, Robert Verhaeghe,

 Jean-Pierre Pollet, Philippe Philipp, Guy Spanhove, Roland Verstraete, X, Germain Herman, 

René Vervaecke, Jacques Buyl, Danny Dhondt, Serge Lernout, X, Jacques Mestdag.

 (photo n° 316) 

 

Les Halluinois parmi l’Elite Nationale,

du Tennis de Table... de 1960 à 1967. 

 

Que de chemin parcouru depuis les années 30 et les rencontres amicales de café ! Aussi, les anciens se rappellent de l’engouement ex-tra-or-di-nai-re que suscita le tennis de table à Halluin, dans la décennie 1960-70.

 

Jeune joueur au club, à cette époque, Daniel Delafosse nous retrace brièvement cette période exceptionnelle du sport collectif halluinois, grâce également aux archives  de M. Robert Verhaeghe.

 

Vers 1950-55, la section halluinoise de tennis de table du Cercle Saint Joseph, rue de Lille, était regroupée autour d’une équipe dirigeante composée notamment de MM. Julien Lannoo, Raymond Pollet, Robert Verhaeghe, Jean Gheysen, Arthur Masil.

 

Classé parmi les meilleurs joueurs régionaux en 1960, Robert Verhaeghe du CSJ Halluin, en compagnie du roubaisien Pierre Lambin, remportait le titre de champion du Nord (FFTT)  en double messieurs.

 

En 1961, les pongistes du Cercle Saint Joseph trustent cinq titres aux championnats du Nord (F.F.T.T). : Robert Verhaeghe en simple messieurs, Bernard Kesteloot en Juniors, Germain Herman en 4ème série et en cadets, mais aussi le tout jeune Danny Dhondt, vainqueur chez les minimes ; les dirigeants du club assistent alors à l’éclosion d’un futur grand champion. Cette même année, Germain Herman remportera également le titre suprême de champion de France cadets.

 

Au cours de la même saison 1961/62, l’équipe première d’Halluin composée de Robert Verhaeghe, Germain Herman et Jacques Mestdag s’octroyait le titre de championne de France de 3ème Division Nationale, pour la première fois de leur histoire. Dans le match décisif face à Charleville, les deux équipes étaient à égalité quatre victoires partout, le capitaine Robert Verhaeghe s’adjugeait le dernier simple dans un enthousiasme indescriptible… Les joueurs pleuraient, et le public connaisseur  était fou de bonheur.

 

En 1963-64, les pongistes remportaient de nouveau le titre de champions de France et accédaient pour la seconde fois en 2ème Division Nationale. Cette année-là, un nouveau président actif était nommé M. Lucien Gryspeerdt, et Robert Verhaeghe était reconduit comme secrétaire et entraîneur.

 

Lors la saison 1964-65, encore une première… Les pongistes halluinois Robert Verhaeghe, Danny Dhondt et Germain Herman enlevaient brillamment le championnat de France de 2ème Division Nationale face à l’équipe de l’A.S. Messine Paris, et accédaient au sommet de l’élite nationale. Quant aux réservistes Jacques Buyl, Serge Lernout et Guy Spanhove, ils remportaient le titre de champions des Flandres excellence.

 

Le Dimanche 10 octobre 1965 restera une date historique et inoubliable pour le club frontalier, car le C.S.J Halluin faisait honneur à tout le tennis de table, en battant par 6 victoires à 3, l’équipe de Fontenay championne de France en titre, 1ère Division Nationale.

 

Ce jour-là, près de quatre cents personnes emplissaient la petite salle du Cercle Saint Joseph, qui, juchées sur des chaises ou même sur des tables ont vibré aux exploits de Verhaeghe (le stratège lié au calme et à la technique), Dhondt (l’attaquant doté d’une vitesse et d’une sûreté surprenantes), Herman (le défenseur de l’impossible) et de l’équipe parisienne emmenée par les champions de France en simples, Marcel Barouh (1958-60-61-62) et René Roothooft (1951-52 et 56,) rien que ça… C’était  impensable !  

 

A l’issue de la rencontre, le capitaine parisien Marcel Barouh citait le public halluinois comme « exceptionnel, de loin le plus nombreux en France, mais aussi le plus sportif ». Et le quotidien national « L’Equipe » classait  la prouesse des halluinois comme la meilleure performance française de la semaine, tous sports confondus.

 

Cette même année, le porte-drapeau du tennis de table halluinois, Danny Dhondt était sélectionné pour la première fois en Equipe de France, afin de jouer en déplacement au Danemark et en Finlande !

 

Derrière les Dhondt, Verhaeghe, Herman, Mestdag, Lernout, Buyl, Spanhove, les années 1962/67 furent marquées par une pléiade d’excellents joueurs halluinois qui firent honneur au club dans les différentes compétitions et championnats. On citera ainsi :

Bernard Decraene, Roland Bardin, Alain Benoodt, René Vervaecke, Yves Desprez, François, Michel et Paul Ampe, Roland Verstraete, Michel Gryson, Pierre Desreveaux, Patrick Saint-Venant,  Jean-Pierre et Michel Pollet, Claude Bossman, Pierre Masil, Philippe Philipp, Jean Gheysen, Patrick Desseaux, Bernard Quivron, Guy Dedeine, Pierre Ramaen, Jean-Pierre et Michel Mestdag, Bernard et Michel Catrix, Ghislain Declercq, Daniel Dedeyne, Jean Verhaeghe, Bernard Descamps, Daniel Delafosse, Marcel Drouart, Claude Provost… mais aussi les excellentes féminines, Mlles Françoise Benoodt, Pascale et Joëlle Waelkens. (Voir photo).

 

Durant cette période la plus faste de son existence, le club local comptait  plus de 110 licenciés, ce qui le classait souvent au 1er rang des nombreux clubs nordistes.

 

Recruté par l’équipe d’Amiens et associé aux internationaux Jacques Gambier et Jacques Hélaine (Nommé en 2011 président de la FFTT), Danny Dhondt remportait le titre de champion de France par équipes, en 1968 et 1969.

 

Notre Halluinois poursuit sa brillante carrière dans la prodigieuse équipe du Kremlin-Bicêtre formée des internationaux et champions de France Jacques  Secrétin (17 fois en simple de 1966 à 1986) et Vincent Purkart (1964 et 1965). Ensemble, ils remporteront six titres de champion de France par équipes (1973-74-75-78-79-80), et ils seront ½ finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs en 1974 et 1976 !

 

Assurément, l’ancien pongiste frontalier possède l’un des plus beaux palmarès de l’histoire sportive halluinoise… En simples, il devient également vice-champion de France en 1969, battu par  Jacques Secrétin. Associé à ce dernier, Danny Dhondt fut sacré à quatre reprises champion de France de Double (1967-70-71-72), et aussi finaliste en double-mixtes avec Claude Bergeret en 1972. Il obtenait également la Médaille d’Or aux Jeux Méditerranéens.

 

En 2003, la Ville d’Halluin attribua le nom du champion halluinois à la salle omnisports de la rue de la Lys.

 

30/5/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse