:

JMG 5886

 JMG 5902 JMG 5886 

Que vont devenir les restes du métro d’Halluin lors de la démolition de DECOFRANCE ?

Récit d'un ancien salarié de l'entreprise DECOFRANCE :

Le métro d’Halluin qui partait sous le pont de la becque, route de Neuville, remontait la rue Gustave Desmettre, descendait rue de Lille puis rue de la Lys, entrait sous la porte principale de Décofrance, à cette époque l’usine Stock,puis partait en Belgique . Cet égout maçonné et très grand , était équipé d’un rail et d’une corde et faisait circuler  de l’alcool pour la Belgique et du tabac pour la France et passait sous les pieds des douaniers .

La partie Décofrance est restée intacte sauf qu’un incinérateur de déchets de papier vinyl équipé d’un laveur de fumée laissait couler de l’acide dans cet égout et l’a peut être dégradé.

L’itinéraire chez Décofrance c’est tout droit vers la Belgique à partir de la porte d’entrée et en traversant la cour et le hall situé plus loin. .Dans les années 60 un violent orage qui a inondé la rue de la lys et jusqu’à la rue Michelet a fait que l’égout se situe maintenant  sur la rue qui sépare Décofrance de la Belgique.

Il existe aussi dans le fond  de l’usine une gigantesque cuve maçonnée  remplie d’eau de pluie qui servait au traitement des tissus , jutes et carpettes confectionnées dans le temps dans l’usine Stock . Cette cuve n’a jamais servie à Décofrance mais elle représente un danger pour les énormes engins de chantier de l’entreprise de démolition qui pourraient la faire effondrer en passant dessus.

 

BD4930

NE.18/05/2015.BD4930

* 25-09-2017