Open menu

Recherche avancée

 img621

En 2010 : Le Cimetière Militaire Allemand de la Guerre 14-18 - Halluin.

(Photo DD 8633  n° Img 621)

 

Le Cimetière Militaire Allemand d'Halluin :

et son entretien... en 2010.

 

Entre deux rangées de tombes du cimetière civil, derrière un muret à hauteur d’épaule, s’ouvre la petite porte du cimetière militaire allemand d’Halluin. 

Une longue bande de terrain parallèle à l’avenue de l’Hôpital accueillit les soldats allemands tombés au front. Etape de l’armée allemande, Halluin comprenait bon nombre d’hôpitaux militaires pour les blessés. 

 

Le cimetière d’Halluin, s’il date de l’automne 1914, rassemble en majorité des soldats tombés entre juillet 1917 et juillet 1918, victimes des attaques aériennes britanniques entre Saint-Eloi et Messines. Même si deux ou trois soldats sont souvent rassemblés dans une sépulture, les croix sont plus difficiles à entretenir, on l’imagine... 

Parmi les croix diverses, celle d’un soldat mort en 1914 dans un lazaret d’Halluin. On remarque aussi que 5 soldats, tués au front de l’Yser, sont enterrés ensemble.

 

Au total, 1397 corps sont enterrés à Halluin, 2330 à Bousbecque, 2498 à Wervicq-Sud, et 1964 à Quesnoy. C’est pourquoi chaque année, entre mai et septembre, les militaires allemands et des camps de jeunesse viennent donner un coup de propre aux stèles et aux croix. 

 

p1090839

La grille d'accès (fermée) du cimetière d'Halluin

  donnant sur la rue des Frères Martel - Novembre 2012.

(Photo DD 14254  n° p1090839)

 

Ils travaillent pour la Paix !

 

 Dans le cimetière allemand d'Halluin, 20 jeunes Allemands, deux Russes et quatre  Ukrainiens sont venus en Août 2010 nettoyer et entretenir les tombes. Ils travaillent pour la paix.

 

« C'est très émouvant, on ne peut pas imaginer le nombre de jeunes de notre âge qui sont morts pendant la guerre », souffle Anne Friedrich, jeune allemande de l'est, âgée de 19 ans. Avant cela, ils sont passés au cimetière allemand de Bousbecque, pour entretenir les 2 330 tombes des soldats allemands morts au combat. 
 On s'occupe des cimetière allemands en Europe, pour faire le nettoyage des croix, des tombes. Ce n'est pas seulement des travaux, c'est l'éducation, l'Histoire, la politique ».

 

Tous font partie de Le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge, qui est une organisation humanitaire chargée par le gouvernement de la République fédérale d'Allemagne de recenser, préserver et entretenir, à l'étranger, les sépultures des victimes de guerres allemandes. 

Le Volksbund prête assistance aux familles pour tout ce qui relève de son oeuvre en général, il conseille des organismes publics et privés, soutient la coopération internationale pour l'entretien des sépultures de guerre et s'emploie à promouvoir la rencontre de jeunes sur les lieux des sépultures.

 

Au cimetière allemand halluinois, le labeur n'a pas manqué : nettoyage et entretien de l'espace vert, nettoyage des croix, réinscription des noms sur les stèles des soldats allemands d'origines israélites.

 

p1040819

Le cimetière allemand d'Halluin en Mai 2012.

(Photo DD 14251  n° p1040819)

 

Immense travail.

 

Pour Anne et Griscka, deux des trois responsables du chantier, c'est un immense travail qui aura été effectué dans la région : « Nous sommes des jeunes âgés de 15 à 22 ans et nous avons consacré quinze jours de vacances, pour effectuer ce travail, c'est une forme de devoir de mémoire. 

Quand nous nettoyons une sépulture, une croix nous regardons le nom du soldat et avons une pensée pour cette personne, une sorte de contact. Nous avons été très bien accueillis en France et n'avons manqué de rien, que ce soit à Halluin ou à Bousbecque les employés municipaux nous ont facilité la tâche ».

 

Après tout cela Anne retournera à Dresde avant de rejoindre l'Angleterre pour continuer ses études sur le commerce international et Griska reprendra ses cours de physiothérapie. Le groupe, installé dans un gîte cominois, est  reparti le 28 août .


Une visite à Vimy-Lorette.


Au fil de leur périple, ils iront également au cimetière allemand de Carvin. « Nous allons aussi visiter les cimetières de Vimy Lorette », explique Anne. Le 12 août 2010, ils ont aussi participé à la cérémonie de Last Post aux portes de Menin à Ypres (B). « C'est important que le souvenir des guerres restent dans la mémoire des jeunes générations. », souligne Dorothee Krase, directrice du camp. C'est sa quatrième participation au camp de Voklbund. « Il y a des jeunes de 15 à 25 ans qui partent dans toute l'Europe », poursuit Dorothee.

 

A l'issue de leur voyage en France, l'ensemble des camps de l'association Voklbund se réunira à Ysselsteyn, un village dans la province du Limbourg neérlandais aux Pays-Bas où se trouve un cimetière allemand de 31 585 tombes de soldats. « Ça nous fait fait quelque chose d'être là pour oublier les mauvais souvenirs de la guerre. On travaille pour la paix ».

 

p1040377

Le Drapeau Européen.

(Photo DD 12259  n° p1040377)

 

L’Hymne Européen...

 Historique et Paroles.

 

L'hymne à la joie est l'hymne européen.

Paroles: Schiller, Fr: J.Folliet. Musique: Ludwig Van Beethoven

 

Le Conseil de Ministres des pays de l'Europe a officialisé l'hymne européen le 19 janvier 1972 à Strasbourg : le prélude de "l'Ode à la joie", 4e mouvement de la IXe symphonie de Ludwig van Beethoven.

 

L'introduction instrumentale de ce mouvement a été ensuite adopté en 1985 comme hymne officiel par les chefs d'État et de gouvernement de l'Union. L'interprétation officielle fut confiée à Herbert von Karajan qui en réalisa trois arrangements : un pour piano, un autre pour instruments à vent et un troisième pour orchestre symphonique.

 

Hymne à la joie.

  

Joie ! Joie ! Belle étincelle divine,
Fille de l’Elysée,
Nous entrons l'âme enivrée
Dans ton temple glorieux.
Ton magique attrait resserre
Ce que la mode en vain détruit ;
Tous les hommes deviennent frères
Où ton aile nous conduit.

Si le sort comblant ton âme,
D'un ami t'a fait l'ami,
Si tu as conquis l’amour d’une noble femme,
Mêle ton exultation à la nôtre!
Viens, même si tu n'aimas qu'une heure
Qu'un seul être sous les cieux !
Mais vous que nul amour n'effleure,
En pleurant, quittez ce choeur !

Tous les êtres boivent la joie,
En pressant le sein de
la nature
Tous, bons et méchants,
Suivent les roses sur ses traces,
Elle nous donne baisers et vendanges,
Et nous offre l’ami à l’épreuve de la mort,
L'ivresse s’empare du vermisseau,
Et le chérubin apparaît devant Dieu.

Heureux,
tels les soleils qui volent
Dans le plan resplendissant des cieux,
Parcourez, frères, votre course,
Joyeux comme un héros volant à la victoire!

Qu'ils s'enlacent tous les êtres !
Ce baiser au monde entier !
Frères, au-dessus de la tente céleste
Doit régner un tendre père.
Vous prosternez-vous millions d’êtres ?
Pressens-tu ce créateur, Monde ?
Cherche-le au-dessus de la tente céleste,
Au-delà des étoiles il demeure nécessairement.

 

Vous désirez écouter la musique :

youtube.com/watch?v=wXNvDaWcxbw 

 

 14/11/2011 et 9/11/2012.

Commentaire : Daniel Delafosse