:

Industrie du Textile

02543

  M. Paul Lemaitre-Boutry dans son usine.    

 (photo n° 02543)
  

Madame Lemaitre-Duprez Elisabeth,

co-fondatrice de "La vie chez nous". 

 

Il m’était impossible de parler de la famille Lemaitre, sans évoquer la mémoire de Mme Veuve Edouard Lemaitre née Duprez Elisabeth.

 

Décédée à Roncq (Nord) le 2 février 2000 dans sa 95ème année, elle était la Belle-fille de Paul Lemaitre-Boutry ou «Monsieur Paul », lui-même fils, petit-fils et arrière petit-fils de trois maires successifs !

 

Madame Edouard Lemaitre-Duprez faisait partie de l’équipe qui a lancé le journal paroissial « La Vie Chez Nous », en 1948.

 

Elle était également aux débuts de l’Action Catholique, pour témoigner de sa foi dans son milieu à l’instar de l’Abbé Cardijn pour le monde ouvrier.

 

Témoin dans l’Eglise, elle était aussi témoin dans la ville. Conseillère municipale en 1943, elle participait activement à la commission des Affaires sociales, et à la commission de l’Hospice d’Halluin.

 

Cette pionnière s’est aussi investie dès 1945, comme assesseur au Tribunal d’enfants, aux côtés d’un juge.

 

En 1960, Elisabeth Duprez s’envole en Côte d’Ivoire. Ce n’était pas l’époque des voyages touristiques ! Parce que de nombreux liens d’amitié se sont renforcés là-bas, Edouard et Elisabeth Lemaitre ont accueilli Julienne, cette petite Africaine malade, pour la soigner à Halluin et à Berck.

 

Malheureusement Julienne est décédée à l’âge de 15 ans. Son époux M. Edouard Lemaitre est décédé en 1983 à l'âge de 80 ans. Ancien prisonnier de guerre, il était  Médaillé du Mérite National.

 

Ainsi Madame Lemaitre qui n’a pas eu d’enfants a fait vivre beaucoup d’enfants, beaucoup de jeunes, beaucoup de familles. Pour ses neveux, pour ses filleuls, pour ses amis, elle restera la « tante Zaza », gaie, courageuse, pleine d’humour et qui savait se rendre si proche de chacun. 

 

Madame Veuve Edouard Lemaitre Duprez était la dernière « mémoire vivante » de cette famille halluinoise qui administra la ville de septembre 1830 à mai 1900 soit 70 ans !

 

27/11/2010.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

 

(Pour agrandir ou laisser un commentaire, cliquez sur le titre principal ci-dessus). 

 Construction de l'habitation de l'industriel Polydore Stock, rue de la Lys 

  par Alfred Maret entrepreneur, rue de la Libération Halluin.  

(Photo ARPH n° 4057) 

 
 
La Douane vers 1926, rue de la Lys, avec le poste Léonie et la barrière.
A droite : le château et le tissage de jute Polydore Stock. Puis plus loin, l'entreprise Autem. 
(Photo ARPH DD  n° 10667) 
 
 
Ets P. Stock Halluin... Historique.
  
 
(Photo ARPHalluin DD 28657  n° Img 758)
 
  
(Photo ARPHalluin DD 28658  n° Img 760) 
 
 
Une fête de Saint Eloi aux Ets Stock, rue de la Lys Halluin.  
(Photo ARPH DD 28660  n° 6119)  
 
 
Le Foyer d'Hébergement Agnès Fénart
 

6 Décembre 2016 : l'ancien château Stock, rue de la Lys

et actuel Foyer pour sans-abri Agnès Fénart.

(Photo DD 28630  n° P1400634)


Louée depuis 2004 à l'association lilloise Martine Bernard (devenue Eole), la bâtisse abrite une structure d'hébergement d'urgence. Cette maison d'accueil "Agnès Fénart" répond toute l'année aux 
besoins des sans-abri qui font appel au 115. Elle dispose de 32 places dédiées exclusivement aux hommes.

 

30/7/2010 - 9/12/2016

Commentaire et Photos : ARPHalluin -Daniel Delafosse

01087
démolition d'une usine halluinoise          qui ?    quand ?   photo N°  01087
02750
fileuse sur rouet. Probablement épouse d'un tisserand à domicile,  elle préparait les canettes de fils à mettre dans la navette du métier à tisser. La navette était lancée manuellement par le tisserand        photo N° 02751
02752
il s'agit de Mr Auguste Delrue,  tisserand à domicile. Souvent dans une maison flamande avec la pièce de derrière à descendre deux marches avec le sol en terre battue conservant une certaine humidité nécessaire au film de l'ensouple pour que ce fil ne casse pas trop souvent . La pièce de devant sur la rue, servait de lieu de vie     photo n° 02752
00844
les frères Callemyn   menuisiers, rue Philippe de Girard en 1911        photo n° 00844

01044

Une retoucheuse aux Ets Minet-Willems, rue de la Lys.
 (photo n° 01044)
Une retoucheuse de tapisserie d'art vérifie attentivement les tapisseries terminées, pour corriger les moindres défauts survenus en cours de fabrication.
03886 
Les retraités et médaillés d 'Halluin et de Tourcoing  des Ets Loridan  le 28 mars 1962. Ph. n° :3886

00568 

Les médaillés des Ets Loridan : un banquet organisé  " Au Flandre" en 1980. Il y a entre 15 et 20 médaillés et les délégués du personnel . Ph.n°:568

00575
Ets Loridan:départ en retraite de M.Joseph Cappelle à droite. Debout Mlle Dominique Huysentruit. Ph. n°:575
00571
Ets Loridan: départ en retraite de  René Odou. De G à D debout: 1:Roger Drogenbrood.2:Marcel Haquette.3:Adrien Huysentruit. 4:Irène Splète. 9:Mme Grumiaux.10:Mlle Marie-Claude Verschae.12:Mlle Bonnel.13:Mr Gérard Rooty.14:Mlle Dominique Huysentruit.15: Mlle Graye.17: Maurice Beyls. Assis à droite : Raymond Verraes à côté de Mr Bell. Ph. n°:571
00567
Une petite fête entre collègues chez Loridan .     photo n° 00567
00573
Départ en retraite de Mr René Odou, chez Loridan .On reconnait :assis en 2 MrRooty,en 4 Adrien Huysentruit. Debout Mlle Bonnel .        photo n° 00573
00570
Départ en retraite de Monsieur Joseph Cappelle,     le 2 ème à droite, avec une barbichette, Mr Ghislain Slambrouk, dessinateur,
chez Loridan.    photo N° 570

Sous-catégories