:

Commerce

07809

L'affiche pubicitaire de la brasserie J.Demeestèr-Bert.

(photo n° 07809)

p1060650

La Ressourcerie de la Lys :

Véritable "caverne d'Ali Baba"

au 230, rue de la Lys Halluin.

(Photo DD 12883  n° p1060650)

(Pour un agrandissement instantané,

cliquez droit sur la loupe et ouvrez le lien).

 

p1060649

La Ressourcerie de la Lys : Entrée,

au 230, rue de la Lys Halluin.

(Photo DD 12883  n° p1060650)

 

La Ressourcerie de la Lys a ouvert ses portes, depuis le 7 mai 2011, dans les anciens locaux de la menuiserie Geerlandt. Elle récupère les objets déposés en déchetterie pour les remettre dans le circuit d'une nouvelle forme de consommation. Éthique, économique et durable.

 

Dans un local de 800 m², dont 500 m² d'exposition, la ressourcerie fonctionne comme un supermarché de l'objet de seconde main.

 

21/7/2012.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

 

img026

 Le Débit de Tabac Delafosse,

rue de la Gare, en 1904. 

(Photo DD 8595  n° Img 026)

 

Sur la photo ci-dessus :  rue de la Gare, devant l'entrée du Tabac, de M. Nicolas Delafosse, se trouve son épouse Marie née Boirot et sa fille Maria (à gauche).

A la gauche de Mme Delafosse on aperçoit notamment  deux enfants : Gilbert Declercq (futur médecin) et Isabelle Declercq (qui deviendra Mme Scherpereel). A la fenêtre du second étage,  deux enfants de Nicolas Delafosse : Henri-France Delafosse (à gauche) et sa soeur Camille. 

 

On voit, à côté, le "Bazar Central", tenu par M. et Mme Declercq-Havez, où l'on vendait beaucoup de jouets en provenance de la fabrique Biermé, et surtout beaucoup de bonbons. On y trouvait les premiers "meccano" après la guerre 1914-1918.  Après un incendie, les jouets abîmés furent déposés sur le trottoir à la grande joie des enfants.

 

De l'autre côté de cette rue, en face, on voyait ceci... 

02534

 (Photo n° 2534)

En 1900, au centre d'Halluin, n° 72, à l'angle des rues de Lille et de la Gare (photo-ci-dessus) se trouvait l'ancienne maison d'Auguste Vandewynckèle, qui deviendra le siège halluinois de la Banque Scalbert à compter du 1er avril 1924.  

 

img027

Le Débit de Tabac,

 rue de la Gare, en 1920 :

A droite : Nicolas Delafosse,

Receveur Buraliste Halluinois.

(Photo DD 8596  n° Img 27)

 

Au début du XXème siècle, le bureau de tabac, rue de la Gare, était tenu par le receveur buraliste M. Nicolas Delafosse (mon grand-père), originaire du Cher, qui se fixera à Halluin en 1900.  Il fut le premier éditeur halluinois de cartes postales. Petite anecdote, sur la photo ci-dessus, sa fille aînée (au centre) Thérèse deviendra gouvernante chez un Prince Russe de la Cour du Tsar Nicolas II.

  

03997

Carte Postale Halluin - Edition Delafosse.

(Photo n° 3997)  

 

AL-00024 

(Photo n° AL00024) 

   

Ancien Combattant de 1870-71, Nicolas Delafosse (1843- 1927) et son épouse Clémence Boirot (1853-1921) eurent treize enfants, dont le benjamin Henri-France (1894-1966), lui-même père de vingt enfants,  futur Directeur de l'Agence halluinoise de la Banque Scalbert de 1924 à 1954.

 

AL-00041

La rue de la Gare Halluin (Décennie 1920-1930),

  fut percée en 1880.

(Photo n° AL00041)

  

La rue de la Gare (actuelle rue Marthe Nollet) d'une largeur de 15 mètres (ce qui était important pour l'époque) était rectiligne de la rue de Lille  jusqu'à la gare, que l'on aperçoit dans le fond.

Sur la droite, le café du Violon d'Or puis le tabac Delafosse, le Bazar Central, la pharmacie Poursuira, le Crédit du Nord. 

 

04010 

 Entrée de la rue Marthe Nollet (ancienne rue de la Gare),

 au carrefour de la rue de Lille :

 A droite, on aperçoit le café-tabac "Le Longchamp"

(ancien tabac Delafosse... et Gheysen).

Années 1970 - 1980.

(Photo n° 4010)

 

De 1900 à 2011... ou 111 ans plus tard :

p1030433

Rue Marthe Nollet, au carrefour de la rue de Lille Halluin,

en Décembre 2011.

 (Photo DD 8789 n° p1030433) 

 

p1030435

Café PMU "Le Longchamp" rue Marthe Nollet Halluin,

 en Décembre 2011.

(Photo DD 8790  n° p1030435) 

 

p1030432

 La Banque Scalbert-Dupont Halluin en 2011,

et en face le café PMU "Le Longchamp".

(Photo DD 8791  n° p1030432)

 

14/2/2012.

Commentaire : Daniel Delafosse  

 

04098

Mme DEPROST-WACRENIER pose avec son fils devant la porte
cochère de leur fabrique de chicorée, rue de Lille. Après
transformation, leurs descendants ouvrirent un commerce
de confiserie, notamment des dragées, gros et détail.
     ( photo no 4098 )
 
Extraits de commentaires facebook : ( décembre 2016)
 
Annick Lenzi Moi ,bien connu le magasin de Madame Deprost ,que des bonnes choses sucrées !
Catherine Wattez
 
Catherine Wattez Moi aussi j ai bien connu la maison Deprost d ailleurs la façade est restée la même depuis au moins 50 ans
Cathy Taldeman-muci
 
Jacques Hanicot
 
Jacques Hanicot Les boites de dragées pour communion et baptême étaient garnies par Madame Deprost et une de ses filles. Les emballages de papier blanc étaient tout plissés sur le dessus. Une des filles Deprost travaillait à la Poste. Quant au fils il livrait chez les détaillants.
Chantal Jacquemin Vanthuyne
 
Chantal Jacquemin Vanthuyne C'était Agnès qui travaillait à la poste. Et Georgette je crois au magasin
 
Gérald Grou mmh, les Gelco à la fraise de chez Deprost !
Beckaert Sergr
 
Beckaert Sergr OH OUI J;AI CONNU CELA CAR A MA COMMUNION ON A EUE DES DRAGEES DELA CONFISERIE ET CLA REMONTE A TRES LONGTEMP C;EST A DIRE A PLUS DE 60 ANS
Yves Buyl
 
Yves Buyl Moi aussi, et l'été on y achetait des glaces
Marie-Jeanne Delahousse-Delobelle
 
Marie-Jeanne Delahousse-Delobelle Et moi aussi.... et la fille Deprost c'était Lucette, j'étais dans la même classe qu'elle ( Ste Marie ou Ste Jeanne d'Arc) à coté de l'église St Hilaire, oui comme le dit Mr Beckaert Sergr, plus de 60 ans....
Nelly Polderman
 
Nelly Polderman j ai acheté les dragées de baptême de ma fille
Sandra Balladur Gustin On allait sonner le dimanche pour y acheter des chocolats, et ils nous ouvraient toujours avec le sourire...

04979

Au repas des commerçants : le 1 er à droit, Monsieur Charle Lesage,
dit 'charlot(, commerçant ambulant de levure, résidant rue des Frères Martel.
        ( photo no 4979 ) 

03526

Tirage de la Quinzaine Commerciale, en Janvier 1970.

 Parmi les membres, de gauche à droite :

  Adrien Alexandre, Jean-Pierre Quivron, Henri Vigier...

           Au centre Jean-Paul Vyncke, Daniel Trachet, Mme Vyncke,

            M. Buttenaere, Daniel Seynaeve.            

 (Photo n° 3526)

 

Le "franc halluinois" en activité...

jusqu'au 1er Janvier 2012.

 

Jusqu'au 1er janvier 2012, vous pouvez écouler vos anciens francs chez 29 commerçants de la ville. Une grande première pour l'ACAH (Association des commerçants et artisans halluinois) qui espère attirer du monde grâce à cette opération dans la course aux cadeaux de fin d'année.

 

De même, les commerçants participants récupèrent les francs français et les francs belges.

Seuls les billets de 20, 50, 100, 200 et 500 francs français sont acceptés ainsi que ceux de 100, 200, 500, 1 000, 2 000 et 10 000 francs belges.
En février, il sera trop tard pour échanger vos vieux billets à la Banque de France. Pour les francs belges, aucun délai n'est fixé pour le moment.

L'union commerciale halluinoise organise la fête de Noël, le samedi 17 Décembre 2011, au marché, Place du Général de Gaulle, où le Père Noël déambulera en calèche, ainsi que dans les rues de la ville.

 

7/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse

 



 La droguerie Parmentier, 26/28-30 rue Emile Zola. A l'activité du magasin existait une entreprise de peinture.

 Photo n°828

 

00829

En transformations photo n° 00829 et 2522